Gnocchi sans gluten tout rose

Des gnocchi sans gluten ? Oui, sacré défi que je me lance. Réaliser des gnocchi sans gluten alors que je ne suis pas fan (et que ma fille pas du tout) et les rendre gourmands à mon palais.

Oui. Je me suis lancée un défi gourmand. Réaliser des gnocchi sans gluten qui feront chanter mes papilles et celle de ma fille. Pourquoi serait-ce un défi pour moi ? Tout simplement, parce que j’ai été toujours déçue par les gnocchi que j’ai pu goûter. Je ne suis pas fan de la texture. Et je les trouve la plupart du temps, « estouffadou » comme on dit dans mon pays de naissance. Entendez par là un peu beaucoup étouffant ! Et ma fille n’aime pas ça du tout.

gnocchi sans gluten

Gnocchi sans gluten tout rose

Bon, premier test réussi. Les gnocchi sans gluten et tout rose sont délicieux et légers. Presque aériens. L’huile infusée à la sauge leur laisse un petit goût merveilleux. Je crois que je me suis réconciliée avec eux 😉

Origine des gnocchi sans gluten

L’origine des gnocchi est assez controversée (et en même temps, il y a une explication). Les gnocchi viendraient du comté de Nice et villages alentours, qui fut pendant longtemps italien (et voilà le pourquoi du comment !). Donc, d’origine italo-française ou franco-italienne, ces petites bouchées font parties de la famille des pâtes… à base de blé, d’œuf et de pommes de terre.

Comment préparer des gnocchi sans gluten ?

Et bien, c’est là que ça se corse un peu. Autant la farine de blé amène du liant, de l’élasticité, autant les farines sans gluten sont friables et cassantes. Pas idéal pour notre recette de gnocchi sans gluten. Mais il existe un ingrédient que j’utilise dans mes crêpes sans gluten (la recette est en suivant le lien –>), la fécule de tapioca. Et si vous n’en avez pas, vous pouvez la remplacer par de la maïzena ou de la fécule de pomme de terre. Dans la recette que je vous propose, c’est à peine 20 g de fécule mais elle fait toute la différence.

Ensuite, mon envie du jour est de coller au terroir dans lequel je me trouve. Et j’habite en Bretagne. Et en Bretagne, on utilise de la farine de blé noir, farine naturellement sans gluten. D’ailleurs, je vous dis tout sur les farines sans gluten dans la rubrique Mon placard (clic sur Mon placard). Donc, pour lui donner ce petit goût terroir breton, je vais utiliser de la farine de blé noir ou appelée aussi sarrasin. Et pourquoi pas ?

Dans cette recette, je n’utilise pas d’œuf. Du coup, c’est sympa pour ma grande puce qui ne peut pas en manger. Par contre, mes gnocchi sont tout rose. Et oui. C’est la touche glamour de la recette, réalisée avec une petite betterave. L’idée trouvée dans un magazine m’a séduite. Des gnocchi roses. J’adore !!

gnocchi sans gluten

Betteraves du potager bio de Ma Cuisine a du sens

La cuisson des gnocchi sans gluten

Comme les gnocchi, les gnocchi sans gluten se cuisent, d’abord, dans de l’eau bouillante. Ensuite, on peut les passer à la poêle ou au four. Seul hic avec la recette sans gluten, je n’ai pas pu faire, avec ma pâte, un boudin, que je coupe en tronçon par la suite. Du coup, le temps de préparation est plus long, car je réalise mes gnocchi sans gluten un par un. Je vous l’explique dans la recette.

Enfin, je vous dévoile, à la fin de la recette, LE secret de leur forme et tout particulièrement des stries que l’on pratique avec les dents d’une fourchette !!

Donc, à nos fourneaux !! pour ensuite, régaler nos papilles avec les gnocchi sans gluten.

gnocchi sans gluten

Gnocchi sans gluten à la patate douce et betterave

Temps de préparation : 30 minutes à 1 heure
Temps de cuisson : 20 à 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes
400 g de patates douces (peut se faire avec des pommes de terre type Bentji)
100 g de betterave cuite
30 g de farine de sarrasin
20 g de fécule de tapioca
100 g de farine de riz
Sel

Huile d’olive
4 à 5 feuilles de sauge séchées

La cuisson des patates douces

Éplucher les patates douces. Laver et couper en rondelles. Plus elles sont fines, plus vite la cuisson se fera. Mettre dans une casserole avec de l’eau à mi hauteur. Faire cuire jusqu’à ce que les patates douces soient cuites.

Entre temps, râper finement la betterave.

La réalisation des gnocchi sans gluten

Dans un saladier, mettre les patates douces sans l’eau de cuisson (bien les égoutter). Réduire en purée avec un presse purée et vos mains si besoin. Ajouter la moitié des betteraves râpées (environ 50 g). Saler. Bien mélanger.

Ajouter les farines et la fécule. Bien malaxer. On a une pâte épaisse, qui colle un peu aux doigts, avec laquelle on va pouvoir façonner des petits boudins individuels (les gnocchi 😉). Avec les farines sans gluten, difficile de faire un boudin et de couper en tronçon ensuite. Moi, j’ai opté pour la solution des mains mouillées (pour éviter que la pâte ne me colle de trop sur les doigts) et réaliser les gnocchi un par un. Oui, c’est un peu plus long !!

Ensuite, avec les dents d’une fourchette, j’ai dessiné les traits caractéristiques des gnocchi. Si vous lisez jusqu’au bout, vous saurez pourquoi on fait des traits sur les gnocchi 😊

La double cuisson des gnocchi sans gluten

Puis, mettre un grand volume d’eau dans une casserole, ajouter du gros sel et porter à ébullition. Pendant ce temps, dans une petite casserole, mettre 7 à 8 cuillères à soupe d’huile d’olive. Ajouter les feuilles de sauge. Dès que l’huile est chaude (sans la faire bouillir !!), éteignez le feu. Couvrir et laisser infuser la sauge, le temps de cuire les gnocchi.

Donc, une fois que l’eau bout, plonger délicatement vos gnocchi. Moi, je les ai faits en 4 fois. Dès qu’ils remontent à la surface, les enlever avec un égouttoir et les mettre dans une passoire en inox (le plastique, c’est pas le top).

Enfin, une fois vos gnocchi cuits et juste avant de manger, mettre votre huile à la sauge dans une poêle. Dès qu’elle est chaude, ajouter vos gnocchi et le reste de la betterave râpée. Laisser dorer quelques minutes et servir sans plus attendre.

Pour ceux qui le peuvent, râper un vieux fromage type tome ou quelques morceaux de fromage de chèvre frais ou des copeaux de parmesan. Belle dégustation !!

gnocchi sans gluten

Gnocchi sans gluten à la patate douce et betterave

Conseil culinaire

Savez-vous pourquoi on fait des traits sur les gnocchi ?? Tout simplement pour qu’ils retiennent mieux la sauce que nous mettons dessus 😉

N’attendez pas non plus pour cuire vos gnocchi, sinon, ils deviendraient collants. Par contre, une fois cuits dans l’eau bouillante salée, ils peuvent se réchauffer très facilement, soit comme dans la recette, en les dorant dans une poêle, soit en les replongeant dans de l’eau bouillante ou les mettant dans un plat à gratiner au four.

Enfin, le verdict de ma fille : elle qui a horreur de la betterave et des gnocchi, les a dévoré. Elle les a trouvés très doux, très fins. Le plat de gnocchi sans gluten a eu un goût de trop peu ici ! 😉

Et pour plus d’idées recettes saines et gourmandes, sans gluten, sans lactose et sans sucre de canne :

  • Devenez fan de ma page Ma Cuisine a du sens sur Facebook. Je vous livre tous les jours une idée de recettes, une citation et une image inspirante pour garder le moral, surtout après un changement alimentaire et une actu (quoi de neuf sur la Planète sans gluten ? et permaculture ?). Pour devenir fan, cliquer ici –> Ma cuisine a du sens sur Facebook et abonnez-vous !
  • Suivez-moi sur Instagram. Moins de blabla. Des belles photos à la fois culinaires, potagères et mes escapades. Pour me suivre, cliquer ici –> Ma Cuisine a du sens sur Instagram et abonnez-vous !
  • Et abonnez-vous à mes tableaux sur Pinterest. Des photos de Ma Cuisine a du sens, mais pas que. Je vous partage mes univers avec mes envies en déco, jardin, légumes et plantes sauvages, maisons en pierre (j’adore), les marchés du Monde et une série Vintage. Pour s’abonner, c’est en cliquant ici –> Pinterest et abonnez-vous !

Aucune réponse A "Gnocchi sans gluten tout rose"

    Commenter

    Votre adresse mail ne sera pas publiée