Pickles : une idée originale pour conserver vos concombres

Une idée très sympa pour garder toute l’année quelques morceaux de concombre à portée de placard ! 😉 Je vous dis tout sur ma recette ultra-simplissime de pickles de concombre.

Oui, je sais. Nous sommes déjà en octobre. Et me voilà en train de vous parler de concombre. Mais, ne suis-je pas tombée sur la tête ? Non, pas à ma connaissance 😉 En fait, dans le potager de Ma Cuisine a du sens, il y a encore deux pieds de concombres. Et bien que je les aie semés très tardivement, ils donnent encore de très longs concombres dit de Chine. Manger tout ça, d’un coup, cela ne nous enchante guère. Alors, j’ai eu envie de les mettre à la mode pickles !

pickles

Les 2 pieds de concombre long de Chine du potager de Ma Cuisine a du sens

D’où viennent les pickles ?

Mot d’origine anglaise, les pickles désignent un condiment à base de cornichons et petits légumes conservés dans le vinaigre, avec des herbes et/ou des épices. Pourtant, les pickles trouvent leur origine en Inde. Mais, c’est avant tout, un mode de conservation des légumes et des fruits aussi !

C’est exactement ce que j’ai envie de faire avec mes concombres longs de Chine ! Les conserver pour pouvoir les ressortir lors d’un apéro, en entrée dans une salade d’hiver ou avec une tranche de jambon.

pickles

Pickles de concombre du potager de Ma Cuisine a du sens

De nombreux légumes se prêtent à la recette de pickles.

Les pickles réveillent nos papilles en apportant une note aigre-douce à notre repas. De nombreux autres légumes peuvent aussi être préparés en pickles, comme le chou-fleur, les radis, poivrons, haricots verts, navets. Seule exception au tableau des pickles ! la pomme de terre.

De nombreux pays utilisent cette méthode de conservation. Au Japon, les pickles se prénomment tsukemono. En Espagne, on les appelle encurtidos. Et en Belgique, on parle de picalili. En France, les plus connus sont sans contexte les cornichons.

Petite histoire des cornichons, un pickles 100% français, à l’origine !

Le cornichon est une plante herbacée, de la famille des cucurbitacées, comme le concombre, les courgettes, les courges, le melon, la pastèque ou la chayotte. Avant les années 2000, il était produit en Bourgogne. Il n’y a pas que du bon vin là-bas 😉. L’Yonne produisait suffisamment de cornichons pour toute la consommation française. Nous avions même une spécialité bien française : le célèbre « extra-fin ».

Je dis « était » car depuis les années 2000, les producteurs et distributeurs, on trouvait dans une petite région d’Inde, une aubaine formidable pour diminuer le coût de revient des cornichons. Au Bangalore, le climat est propice pour 3 récoltes par an ! Ajouter à cela le coût horaire d’un ouvrier en Inde, et voilà un des emblèmes de la cuisine traditionnelle française s’envolait vers d’autres horizons.

Le marché du cornichon aujourd’hui

Aujourd’hui, la très grande majorité des cornichons sont importés d’Inde. Et quand on sait que le choix vers ce pays a été aussi fait parce que la réglementation sur les pesticides et herbicides est beaucoup plus cool qu’en Europe, il n’y a qu’un pas pour comprendre le choix des producteurs à aller vers un maximum de rentabilité financière au profit d’un savoir-faire traditionnel et un gage de qualité et santé publique. No comment.

On en trouve aussi en Allemagne et aux Pays-Bas. Ceux sont à la fois des cornichons type aigre-doux ou bio. Le goût des français n’est pas toujours en accord. Et que dire des gros cornichons type américain que l’on trouve dans les hamburgers ? Et bien, moi, mes filles ont toujours ouvert leur hamburger et enlevé le gros cornichon qui s’y trouvait. Là encore, no comment.

Aujourd’hui, sans gluten, sans lactose, les hamburgers ne sont pas pour moi. A moins de les revisiter comme ici !

pickles

Pickles de concombre longs de Chine du potager de Ma Cuisine a du sens

Revenons à nos pickles de concombre.

L’idée de réaliser des pickles de concombre, c’est bien de pouvoir conserver de façon gouteuse les concombres du jardin de Ma Cuisine a du sens, dans le temps. Je me vois déjà, servir pour Noël, un plateau de dégustation spécial pickles : un joli bol avec quelques pickles de concombre, un autre avec quelques câpres de boutons de fleurs de pissenlits (la recette est ici) et enfin, un dernier avec des prunelles lactofermentées. Je vous livrerai peut-être la recette prochainement. Bonne dégustation !

Alors, à mes bocaux, me voici partie pour une recette de pickles de concombre… et il en reste encore dans le jardin !

Temps de préparation : 30 minutes
Temps de cuisson : 10 à 15 minutes
Repos avant de manger les pickles : 3 semaines à 1 mois

Ingrédients pour 4 bocaux de 350 à 400 g
2 concombres longs de Chine
800 ml de vinaigre de cidre*
250 g de miel (ou de sucre)**
12 brins d’aneth
4 càc de graines de coriandre
4 feuilles de laurier

Préparer les concombres. Détailler en morceaux, pas trop petits, pas trop gros 😉 En fait, coupez-les à la taille que vous avez envie de mangé par la suite !! Pour vous faire une idée, je vous invite à « scroller » plus bas pour aller voir les idées d’utilisation de vos pickles de concombre.

Dans une casserole, porter à ébullition le vinaigre*. Ajouter le miel ou le sucre** et laisser mijoter jusqu’à ce qu’il soit complètement dissout.

Dans des bocaux propres et ébouillantés, remplir de morceaux de concombre, 2 ou 3 brins d’aneth, 1 cuillère à café de graines de coriandre, 1 feuille de laurier ou tout autres herbes et épices que vous aurez choisi.

Verser le mélange vinaigre/miel, bouillant dans les pots jusqu’à ras-bord. Fermer le pot et retourner pour chasser l’air.

Entreposer dans votre placard, à l’abri de la lumière ! Les pickles se conservent un an. Une fois le pot ouvert, conserver vos pickles de concombre dans le réfrigérateur, comme les cornichons, pendant un mois environ.

Idées d’utilisation de vos pickles de concombre

  • Lors d’un apéritif 100% vegan et nature, offrez des pickles de concombre avec des câpres de boutons de fleurs de pissenlit (la recette est là)
  • Pickles en accompagnement de la charcuterie
  • Dans un sandwich sans gluten (la recette du pain sans gluten est là), les pickles de concombre peuvent aussi trouver leur place, avec des tomates confites (la recette est ici), de la salade ou une tranche de jambon.
  • Et que dire, de pickles accompagnant viande et poisson !

Autres idées d’assaisonnement de vos pickles de concombre

  • Clou de girofle
  • Thym
  • Sarriette
  • Quelques oignons grelots
  • Une branche d’estragon
  • Menthe

Conseil culinaire

*J’utilise du bon vinaigre de cidre bio mais vous pouvez aussi le faire avec un simple vinaigre blanc. C’est une question de goût et d’usage. Moi, j’avoue qu’ensuite, je garde le vinaigre des pickles. Il me sert à réaliser mes vinaigrettes ou un poulet au vinaigre. Et c’est super bon.

Si vous utilisez un simple vinaigre blanc, le truc pour un deuxième usage : le mettre dans les toilettes. Il jouera son rôle d’anticalcaire 😉

Il me semble avoir vu sur le web une recette de pickles à la vodka 😉 Pourquoi pas ? Seul hic pour mon corps ! l’alcool et le sucre ajouté ! Je vous laisse tenter l’expérience et me dire ce que vous en pensez en commentaires ci-dessous.

Recettes sans gluten sans lactose sans sucre de canne

**Je réalise mes pickles de concombres avec du miel. Vous le savez peut-être déjà, mais je suis intolérante au sucre de canne (ou de betterave). Je vous dis tout, ici. Le sucre va comme le vinaigre avoir un pouvoir de conservation. Et bien entendu, va donner dans cette recette, ce petit côté aigre-doux. Sucré-salé. Alors, pour ma part, je le remplace par du miel.

Mais vous pouvez tout aussi bien réaliser vos pickles de concombre sans sucre. Uniquement avec du vinaigre et des aromates, comme ici, avec les câpres de boutons de fleurs de pissenlit. Vous n’aurez pas ce petit goût sucré-salé, aigre-doux. Juste des concombres au vinaigre, comme nos cornichons !

En écrivant ces quelques lignes, je pense que les concombres qui restent dans le jardin de Ma Cuisine a du sens vont être mangés à d’autres sauces !! Je testerai bien des pickles de concombre avec juste vinaigre de cidre / menthe et un autre, vinaigre de cidre / estragon. Je n’ai malheureusement pas d’estragon dans mon jardin encore. Mais comme je suis actuellement en stage maraîchage bio en permaculture, je devrais bien trouver une ou deux branches d’estragon chez mes maîtres de stage. Je vous ai mis pleins de photos sur Facebook ou Instagram !! Et sur Pinterest, découvrez le potager de Ma Cuisine a du sens au fil des saisons.

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Aucune réponse A "Pickles : une idée originale pour conserver vos concombres"

    Commenter

    Votre adresse mail ne sera pas publiée