3 astuces pour bien manger au restaurant sans gluten et sans lactose

Ma cuisine a du sens vous partage aujourd’hui 3 astuces pour bien manger au restaurant quand on est intolérant alimentaire (sans gluten sans lactose).

J’avoue qu’aller au restaurant depuis que j’ai appris mes intolérances alimentaires, c’est un peu la galère. Au début, je n’osais rien demander et je ressortais avec un mal au ventre pas possible que je mettais 3 à 6 jours à rééquilibrer ! Ensuite, j’ai décidé de ne plus y aller, mais la vie sociale en prend un coup ! Et ce n’est pas une bonne idée au final. Enfin, le plus souvent, nous y sommes contraints par notre métier et là, c’est un peu l’horreur : pour notre ventre et pour le restaurateur qui râle : « encore une emm… ». Alors, je pars en croisade ! Avec mon blog pour sensibiliser le plus de monde possible : oui, c’est possible de bien manger même quand on ne peut pas manger de pâtes, pain, fromage et yaourts. Je pars en croisade aussi auprès des restaurateurs avec mon défi (voir le défi que je lance aux restaurateurs depuis juin 2016). Et je vous dévoile mes trucs et astuces pour faire de ce moment, un moment agréable et gourmand : 3 astuces pour bien manger au restaurant quand on est intolérant alimentaire.

Première astuce pour bien manger au restaurant quand on est sans gluten, sans lactose : le choix du lieu !

Si vous le pouvez, choisissez votre restaurant. Privilégiez les restaurants où la cuisine est faite maison. Et ne vous y trompez-pas ! Le restaurateur qui ouvre un sachet de coq au vin tout prêt et qui ajoute quelques branches de romarin n’est pas une cuisine faite maison !

Pour vous aider à reconnaître les restaurants qui proposent des plats fait maison, voici des astuces :

  • Les cartes sont très courtes. En général, 2 entrées, 2 plats et 2 ou 3 desserts. Pas plus.
  • Les cartes changent tous les jours. C’est le principe de la cuisine du marché. Le restaurateur va cuisiner des produits qu’il aura trouvé chez son fournisseur ou sur le marché.
  • Les plats suivent les saisons. Il n’y a pas de salade de tomates en hiver !
  • Les produits sont locaux. Certains restaurateurs travaillent avec des producteurs locaux et ils le revendiquent haut et fort ! et moi, je trouve ça chouette.
  • Et puis, il y a le bouche à oreille, les amis qui vous recommandent tel ou tel restaurant, les sites internet et www.sortirsansgluten.com, site qui référence les restaurants qui sont sans gluten et ceux qui font des efforts pour accueillir les personnes intolérantes alimentaires.
  • Enfin, je vous dévoile une dernière astuce quand je suis informée suffisamment à l’avance du choix du lieu. Cela m’arrive parfois quand je suis des formations ou que je forme. Je demande à l’organisme de me dire quel restaurant a été choisi. J’appelle le restaurateur pour me renseigner sur sa cuisine et lui explique ma problématique. En général, nous trouvons toujours un terrain d’entente. Il est important pour le restaurateur d’être prévenu à l’avance. Il a le temps de s’organiser et il est moins stressé (revoir l’interview de Fabrice Beugnot, restaurateur à Lyon). Puis, il m’arrive d’envoyer un email ou un fax (oui, ça existe encore un peu) avec une liste d’ingrédients qui me sont interdit, une liste d’ingrédients que je peux manger et le lien vers mon blog pour leur donner des idées de plats.

Deuxième astuce pour manger sans gluten, sans lactose au restaurant : le choix des plats !

Boiled fish and vegetables

 

Bon, vous devez aller au restaurant avec des collègues, des amis, ou votre métier vous oblige à manger à la cantine du coin (en fait, vous n’avez pas forcément le choix du restaurant), ne vous découragez pas. Il existe là encore quelques astuces. Il faudra être bien camper sur vos 2 pieds et y aller au culot. Après tout, il en va de votre santé !

Moi, j’ouvre les festivités d’entrée de jeu, avec un immense sourire et annonce à la serveuse ou au serveur : « bonjour, je vais faire ma pénible tout de suite. Je suis intolérante au gluten et au lactose, je voudrais savoir ce qu’il y a dans tel plat ». Et c’est là que l’on s’aperçoit du professionnalisme des personnes en salle ou pas (du sourcil qui est monté d’un coup quand on a évoqué les mots INTOLÉRANCES ALIMENTAIRES, vous verrez, vous le reconnaîtrez la prochaine fois et il veut tout dire ce sourcil qui monte !). Pourtant, pour avoir travaillé avec des écoles hôtelières, je sais que les professeurs enseignent aux futurs serveurs et serveuses de s’intéresser aux plats que les chefs préparent. C’est un peu logique, isn’t it ? Le personnel en salle est un ambassadeur, un « vendeur » de la cuisine du restaurant. C’est essentiel de savoir parler du plat, des produits, savoir les sublimer et finalement mettre l’eau à la bouche des clients pour qu’ils commandent. Enfin, c’est ma vision de la chose. Bon, revenons à notre serveur. A-t-il su vous informer de la composition exacte du plat ? Pouvez-vous le manger sans peur ? Pour les personnes allergiques, c’est encore plus délicat. Où vous a-t-il proposé d’aller voir le chef pour être sûr qu’il n’y est pas l’ingrédient interdit ? Bon, si le sourcil monte, qu’il souffle et ne fait rien de tout çà, pour détendre l’atmosphère, j’ajoute en général, « vous comprenez, je peux mourir ici si je mange tel truc ». En général, il ou elle s’exécute. Mais je raye cet endroit de mes favoris !

Enfin, choisissez la simplicité dans les plats (c’est pour le boulot que vous êtes là ? alors vous vous ferrez plaisir à la maison). C’est plus sûr quand le chef n’est pas à même de vous proposer quelque chose bien à vous. Une entrée de crudités sans la sauce ! ou huile et vinaigre à côté. Un poisson ou une viande grillée avec du riz sans beurre dessus ! et plein de légumes. La dernière fois que je suis allée au restaurant, il y avait un buffet d’entrée. Parfait. Éviter la charcuterie qui contient très souvent du dextrose de blé, du sucre et des épaississants comme de la maïzena. Et oui. Lisez les compositions de ces produits en grande distribution et vous serrez étonné. Puis j’ai choisi une viande grillée qui était en plat du jour mais servi avec des frites (moi, je suis intolérante à la pomme de terre. Et oui, ça arrive aussi). J’ai demandé quels légumes le chef pouvait me mettre. J’ai eu des aubergines au four à la tomate et de la salade. Parfait aussi. Simple et efficace.

Pour les desserts, c’est plus compliqué pour moi car je ne mange pas de sucre (de canne). Il y aurait bien les fruits mais ils ne sont souvent pas assez mûrs. Puis mon ventre n’aime pas les fruits en dessert, ils ont tendance à fermenter tout l’après-midi pour me donner mal au ventre. A la maison, je les mange au petit-déjeuner (voir mon petit-déjeuner tout doux) et en entrée le midi (voir ma salade de fruits au lait de coco et basilic). Ensuite, je ne prends plus de fruits de la journée car leur digestion est difficile pour moi le soir. Alors, au restaurant, j’évite de prendre du dessert (mais parfois, j’ai eu le temps de prévoir une petite douceur que j’ai mis dans mon sac – un petit gâteau comme les gâteaux plein d’énergie à la farine de quinoa, un bout de chocolat au sirop d’agave que je trouve en magasin bio (la marque Dardenne) ou du fait maison s’il ne fait pas trop chaud, car il se conserve au frais !).

Troisième astuce pour bien manger au restaurant sans gluten, sans lactose : le retour à la maison ! 

photo_puree-de-patates-douces-violettes-x-800

En effet, même en suivant ces 2 conseils pour bien manger au restaurant quand on est sans gluten et sans lactose, je ne suis pas toujours au top à la sortie du restaurant. Ventre gonflé, quelques douleurs dans la nuit lors de la digestion, boutons (vive le sucre caché) et souvent une sensation de barbouillement, de lourdeur. Les produits ne sont pas toujours de bonnes qualités (vive les produits bio !) et ces moments passés au restaurant sont souvent synonyme de brouhaha, de discussions enflammées (mon ventre aussi du coup !) ou de franche rigolade (ce qui est chouette, il ne faut pas s’en priver !). Pour ma part, j’ai besoin au retour d’un temps plus doux, plus calme, plus serein. Et pour mes repas aussi. Alors, j’essaie de prévoir des ingrédients doux et équilibrants pour mon petit ventre. J’aime pour rééquilibrer tout ça me cuisiner de la purée de patates douces (une recette de purée de patates douces ici sans la daube de sanglier !) ou une soupe de légumes doudou (que diriez-vous d’une soupe de patate douce violette avec son tartare d’algues ?). Mon bonheur et mon équilibre à moi.

2 Réponses A "3 astuces pour bien manger au restaurant sans gluten et sans lactose"

  • comment-avatar
    Charbonnier 23 juin 2018 (16 h 08 min)

    Bonjour ,je sors du restaurant avec mon mari et même si tout commençait bien (car j ose maintenant demander quelques modifications dans les plats proposés) ,légumes à la place des pommes de terre ,grosse frustration pour le dessert .Mon mari commande du fromage et moi je demande si possibilité d un dessert sans gluten sans lait de vache et là coup de panique “je vais voir avec le chef” je n ai jamais su si oui ou non le chef pouvait faire quelque chose pour moi.Donc j était un peu de mauvaise humeur en sortant ce qui a énervé un peu mon mari qui ne comprend pas encore ,au bout d un an,comme il est difficile de vivre “normalement “quand on doit réorganiser son alimentation et les effets néfastes quand un fait un extra pour être comme tout le monde.En lisant votre article ,cela m a fait du bien ,je ne suis pas capricieuse, il y a d autres qui ressentent la même chose que moi.Donc merci pour vos idées et conseils Monique C,

    • comment-avatar
      Arielle Ucheda 30 juin 2018 (8 h 04 min)

      Bonjour Monique. Je vous comprends. Ce n’est pas toujours évident ni pour l’entourage ni pour le restaurateur ni pour nous. Il faut arriver à trouver un compromis et surtout écouter son corps. Aujourd’hui, je ne me sens même plus frustrée de ne pas manger de dessert. Parce qu’à la maison, je sais que je peux me régaler et régaler mon cher et tendre et mes enfants. Alors !!! Courage. Les temps changent et les restaurateurs sont de plus en plus sensibles à nous proposer une cuisine du marché, faite maison. Enfin, pas partout, je vous l’accorde. Mais on arrive à trouver quelques perles ici et là. Belle journée

Commenter

Votre adresse mail ne sera pas publiée