Couscous sans gluten revisité

Il m’arrive de replonger dans de vieux bouquins de cuisine, du temps où je pouvais manger pain, pâte, beurre, crème et fromage !! J’aime bien ce temps un peu suspendu, car toutes ces recettes que je feuillette m’inspirent pour en créer des nouvelles, sans gluten et sans lactose. Et là, je tombe sur un couscous de poulet de Cyril Lignac.

Ce que j’ai aimé dans sa recette, c’est son confit d’oignons à la fleur d’oranger. Du coup, me voilà à gamberger pour revisiter un couscous marocain sans gluten à la mode bretonne 😉 Vous comprendrez pourquoi juste après !

couscous sans gluten à la fleur d'oranger de ma cuisine a du sens

Une semoule de couscous au blé noir

Alors, oui, la semoule de couscous, c’est du blé ! Et si vous êtes intolérant.e au gluten, pas de couscous pour vous/nous. Heureusement, il existe des alternatives aujourd’hui, bien sympathiques et super appréciables en terme de goût.

La semoule de couscous de blé noir ou dit aussi de sarrasin en est une !! C’est pour cette raison, que mon couscous sans gluten revisité à un air breton. Car le sarrasin est une plante herbacée (et non pas une céréale comme le blé) qui pousse très bien en Bretagne ! D’ailleurs, je vous en parle dans cette petite recette de kasha, du sarrasin torréfié que mon petit producteur à deux pas de la maison cultive et prépare aussi dans son moulin.

Pas d’épices à couscous toute prêtes mais une inspiration marocaine par la fleur d’oranger, la cannelle et quelques épices et plantes aromatiques du potager

Pour cette recette, je n’avais plus d’épices à couscous. En même temps, ce qui m’avait séduite dans la recette de Cyril Lignac, c’est justement qu’il n’utilisait pas de mélange tout prêt. Du gingembre, du safran que j’ai remplacé par du curcuma, de la cannelle, de la coriandre, du persil. Et il y avait cette eau ou hydrolat de fleur d’oranger. Mmmm. Les senteurs du sud.

J’ai été séduite par préparer un plat avec de l’hydrolat de fleur d’oranger, que j’avais dans mon frigo. Un bonheur !!

Pas de légumes à couscous mais des légumes de saison !

Ce n’est plus la saison des courgettes ! Dans mon frigo, j’avais un reste de potimarron et la fin d’un chou chinois. 2 oignons du potager. Cela devrait faire l’affaire pour accompagner mon blanc de poulet et ma semoule de sarrasin.

Une cuisson douce à la vapeur

Pour cette préparation, j’ai opté pour une cuisson douce à la vapeur, avec le vitaliseur de Marion. Ultra rapide : oignons, poulet et potimarron ont le même temps de cuisson : 10 minutes. J’ai ajouté le chou chinois à mi-cuisson. Puis ajuster mon plat dans la soupière. C’était top ! Mais vous pouvez faire cette recette dans une cocotte en fonte par exemple. La cuisson sera peut-être un peu plus longue. Attention à ce que votre feu ne soit pas trop fort pour pouvoir garder tous les nutriments des légumes.

Aller, c’est parti pour la recette du couscous sans gluten revisité selon mes envies et ce que j’avais dans le frigo 🙂

Temps de préparation : 20 minutes
Temps de cuisson : 10 minutes + “mijotage” 10 minutes

Ingrédients pour 4 personnes
2 beaux blancs de poulet (ou 3 petits)
4 oignons
1/2 chou chinois
1/4 de potimarron (ou 1/2 si petit)
1 bon centimètre de gingembre frais en racine
2 poignées de raisins secs (ici des raisins de Corinthe)
6 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger (vous ajusterez)
1 cuillère à café de cannelle en poudre
1 cuillère à café de curcuma
4 branches de persil
4 branches de coriandre
2 cuillères à café de graisse de canard (ou autre bonne matière grasse)
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
Fleur de sel
Poivre ou épices du moulin

De la semoule de couscous (de riz ou de sarrasin) 160 à 200 g
1 cuillère à soupe d’huile d’olive
1 cuillère à café de cannelle

Etape 1 : préparer les légumes et le poulet

Mettre à chauffer 1/3 d’eau dans la cuve du vitaliseur.

Pendant ce temps, laver tous les légumes. Ôter les graines et couper en cubes le potimarron. Emincer les oignons à la mandoline (ou avec un couteau). Mettre oignons et potimarron dans le panier du vitaliseur. Ajouter le blanc de poulet coupé en morceaux et les raisins de Corinthe.

Quand l’eau bout, ajouter le panier sur la cuve du vitaliseur. Et compter 5 minutes.

Pendant ce temps, émincer le chou chinois que vous ajouterez pour les 5 dernières minutes de cuisson du poulet, des oignons et du potimarron.

Hacher finement le gingembre, le persil et la coriandre et réserver dans un petit bol.

Etape 2 : préparer la semoule de couscous sans gluten

Faire chauffer de l’eau à la bouilloire. Verser un verre doseur de semoule dans un saladier (160 ou 200 g pour 4 personnes). Ajouter par dessus le même volume d’eau bouillante. Couvrir et laisser reposer 5 minutes.

Ajouter un filet d’huile d’olive, un peu de fleur de sel et la cannelle. Mélanger avec une fourchette, pour égrener les grains de couscous. Remettre le couvercle.

Etape 3 : on passe à la phase finale du couscous

Dans la soupière du vitaliseur, mettre 2 cuillères à café de graisse de canard et 1 cuillère à soupe d’huile d’olive. Remettre sur la cuve à petits bouillons. Ajouter dans la soupière le gingembre, le persil, la coriandre, le curcuma, la cannelle, l’eau de fleur d’oranger et un bon verre d’eau. Mélanger. Enfin, verser le contenu du panier : légumes et poulet. Mélanger, ajouter un peu de sel, de poivre ou épices du moulin.

Laisser sur feu doux 5 à 10 minutes, le temps de mettre la table, faire un peu de vaisselle ou de nettoyage du plan de travail. Vous pouvez aussi intercaler le panier avec votre saladier de semoule afin que la semoule soit gonfler et bien chaude !

Et si vous passiez à table !

Goûter juste avant de servir pour rectifier si besoin les épices, l’eau de fleur d’orange ou le sel / poivre. Servir les légumes et le poulet avec un peu de semoule de sarrasin. Ajouter une feuille de persil ou de coriandre en déco.

Bon appétit !!

Vous n’avez pas de vitaliseur de Marion !

La préparation (découpe des légumes et poulet) sera la même mais vous sauterez la cuisson à la vapeur douce pour aller directement à l’étape 3. Au lieu d’utiliser une soupière, vous le ferez dans une cocotte en fonte ou en acier épais.

Il faudra compte une vingtaine de minutes pour cuire vos légumes et la viande. C’est surtout le potimarron qui ne doit pas être cru. Pour savoir s’il est cuit, planter la lame d’un couteau dans un morceau. Il doit être tendre.

Pour avoir des idées de recettes, suivez-moi sur la page Facebook de Ma Cuisine a du sens, sur le compte Instagram. Et tout mon univers sur Pinterest.

Et oui… depuis quelques jours, mon nouveau livre : un hiver d’instants gourmands est disponible. Retrouvez-le sur cette page…

Livre un hiver d'instants gourmands arielle ucheda

Merci à Linda Gautier pour les photos de portraits dans ma cuisine et dans le potager. Son instagram

Aucune réponse A "Couscous sans gluten revisité"

    Commenter

    Votre adresse mail ne sera pas publiée